Aller au contenu principal

Là où la charia commence, la liberté de la femme s’arrête !

by sur 13 février 2013

Pour les islamistes, la femme vaut moins que l’homme et est propriété de son mari! L’homme a le droit de battre sa femme non seulement si elle lui désobéit, mais aussi s'il craint seulement qu’elle lui désobéisse (ce qui veut dire qu’il peut la frapper juste pour asseoir son autorité).Pour les islamistes, la femme vaut moins que l’homme et est propriété de son mari! L’homme a le droit de battre sa femme non seulement si elle lui désobéit, mais aussi s’il craint seulement qu’elle lui désobéisse (ce qui veut dire qu’il peut la frapper juste pour asseoir son autorité).

Tout contact physique entre un homme et une femme, lorsqu’ils ne sont pas mariés, est strictement interdit. Et il faut séparer les hommes des femmes lorsqu’ils reçoivent des visites ou qu’ils vont en visite chez quelqu’un.

Pour le Conseil européen des fatwas, la femme musulmane n’a pas le droit de changer sa coupe de cheveux sans l’accord de son mari. Son autorisation est aussi nécessaire en matière de fréquentations individuelles. La femme musulmane ne doit pas adresser la parole à un inconnu si ceci n’est pas nécessaire.

Lapidation

Les fornicatrices doivent, selon la charia, être lapidées. Cette pratique est encore courante actuellement dans certains territoires contrôlés par des islamistes.

Mariage forcé

En ce qui concerne le mariage d’une femme, son consentement n’est pas requis si elle est impubère (le concept de puberté n’étant défini qu’au cas par cas, selon plusieurs critères ouvrant la porte à l’arbitraire).

La polygamie

La polygamie est bien sûr à sens unique dans la loi coranique : les femmes n’ayant droit qu’à un seul mari. Si théoriquement le nombre de femmes est limité à 4, dans la pratique, il arrive souvent que la limite ne soit en réalité que la capacité financière de l’homme à entretenir ses femmes.

Crime d’honneur

Il existe aussi une autre coutume qui veut que la femme ayant eu des relations sexuelles avant le mariage soit battue, parfois jusqu’à la mort, par ses frères ou son propre père. Dans l’intention de racheter  « l’honneur familial » on se fait bourreau de sa propre famille. Ce phénomène, faisant des milliers de victimes par an, s’observe aussi régulièrement dans certaines familles musulmanes vivant en Occident. La charia exige de la part du croyant qu’il outrepasse l’attachement pour ses proches et les châtie ou les dénonce lorsqu’ils agissent en désaccord avec la charia.

Le voile islamique

Contrairement à une idée répandue, le port du voile est bel et bien une exigence explicite de la charia.

Quel avenir voulez-vous pour vos enfants et la Belgique ?

Réagissez-maintenant !

Femmes contre la Charia !

Publicités
Laisser un commentaire

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :